Point trop n'en faut

dictionnaire égotique de littérature et textes... par Gaëlle. //

15 mai 2009

lecture, subst. fem.

La lecture n'est plus un passe-temps, elle disparaît au profit de la communication. Pourtant, un livre communique, c'est l'auteur qui nous parle de nous, de lui, du monde. J'ai bien tenté de dire ça  à mes secondes, ils ont ri. Du coup je pense sérieusement placarder sur la porte de ma salle de cours cette citation de Montaigne : "une heure de lecture est un remède contre tous les dégoût du monde". Enfin, pour ça il faudrait que j'ai une salle attitrée, et puis un bahut attitré aussi...

Descartes rappelle que " la lecture de tous les bons livres est comme une conversation avec tous les honnêtes gens du passé" dont il fait partie aujourd'hui. Passer une heure en compagnie de Diderot est toujours instructif, c'est le petit rigolo de la bande, qui sait être sérieux quand il faut, Rousseau c'est l'ami geignard mais qui nous rassure : il semble nous dire "vas-y plains toi ! Ca fait du bien!". Voltaire lui c'est le fort en géopolitique qui arrive toujours à vous faire voir les choses sous un autre angle tandis que Sade c'est la copine avec qui on parle de cul. "la lecture est une amitié" c'est Proust qui le dit et quel plaisir de prendre le thé avec lui.

Daniel Pennac a donné les dix droits du lecteur :

1. Le droit de ne pas lire.
2. Le droit de sauter des pages.
3. Le droit de ne pas finir un livre.
4. Le droit de relire.
5. Le droit de lire n'importe quoi.
6. Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible).
7. Le droit de lire n'importe où.
8. Le droit de grappiller.
9. Le droit de lire à haute voix.
10. Le droit de nous taire.

à distribuer aux élèves en début d'année ou à faire lire dans Comme un roman ce qui permet une mise en abyme phénoménale de leurs pratiques de lecteur.

Alors quoi, pour leur faire changer d'avis, chaque cours va commencer par un extrait lu ...

Marchera, marchera pas, lire ce n'est pas que lire pour soi, quand c'est lire pour les autres ça marche aussi !

Creative Commons License

Posté par gaelleP à 20:01 - L comme Lecture - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    la lecture un passe-temps?L'activité humaine par excellence un passe-temps? Ceci après avoir vu tant et tant de monstres brûler des livres? avant de brûler ceux qui les écrivent?
    La lecture est fondamentale et bâtit, construit,, renforce...Ele est la résistance et la création.ele fonde 'lhumain et les oppositions à la lecture senomment totalitarisme, fascisme,obscurantisme etc.. Lire, c'est être libre! C'est le devenir... Un passe-temps? Et l'amour?, c'est un passe-temps aussi? La culture,la volonté de savoir,,l'intérêt pour l'autre..La gourmandise del'esprit et du coeur:l'amour,la culture donc la lecture*..
    En face,il y a les hordes... Quand on a un livre en main, on ne tient pas un fusil...
    totue inculture choisie est une agression contre l'humanité!

    e, ce monde déshumanisé, memePennac est à côté: quelle est cette folie d'édicter des règles,des lois, des réglements? Des "commandements"?

    Lire est le propre de l'homme!

    Posté par orlando, 02 juin 2009 à 08:26

Poster un commentaire