Point trop n'en faut

dictionnaire égotique de littérature et textes... par Gaëlle. //

21 janvier 2012

Titre, subst. masc.

Le titre est un exercice. Accrocher, retenir le passant devant sa boulangerie jusqu'au bout des douze mots. Parfois avec joie, souvent avec horreur, mais bien desfois on hésite ("Allongé sur l'autoroute, il se fait écraser par un camion") le titre est la condensation de ce qui doit être dit parfois en mille pages, parfois non. Le titre peut aussi se suffire à lui-même, devenir le corps du texte comme le fait l'inconnu qui oeuvre ici : Ajustetitre. Le titre "Allo? c'est Robert, j'appelle car notre bateau coule" laisse un champ des possibles extraordinaire pour l'imagination... il nous indique une situation qui pourrait être la base ( ou le résumé) de l'incompréhensiblement long roman de Melville : Mardi . Mardi, titre vague et polysémique qui en français nous ramène au début de semaine et à Mercredi, personnage tout aussi aventureux que ceux de Melville. La question de la traduction du titre est tout aussi épineuse, comment transformer l'original? Comment donner envie à des allophones ? La traduction du titre ne plait pas toujours, Quant à savoir quel est le titre le plus con, Google nous donne une réponse, appropriée.

Posté par gaelleP à 11:28 - T comme Tumblr - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire