Point trop n'en faut

dictionnaire égotique de littérature et textes... par Gaëlle. //

31 mai 2009

ingénue, subst. fem.

L'ingénue (qui ne veut pas dire ingénieur) est cette jeune fille délicieusement tarte mais séduisante que la littérature a érigé en type. A la suite de la lecture de Nana suivi de Effi Briest, je peux affirmer que l'ingénue me casse sérieusement les pieds.  Ingénu a longtemps eu le sens de Naïf, mais l'étymologie du mot exprime celui "qui a une condition libre". L'ingénue est en effet spontanée, s'écartant des normes sociales : Nana par la prostitution "mondaine", Effi par une spontanéité sans égale.

Lolita de Nabokov exprime un autre trait de l'ingénue : sa sexualité dangereuse. Ce n'est pas dans l'acte qu'elle se distingue mais comme dirait Zola dans le désir émanant de son sexe. Elle est  la femme, celle qui fascine tant par sa beauté que par sa naïveté.

L'ingénue c'est un peu notre blonde moderne (pardon pour les blondes). Elle est aussi appelée nymphette depuis Nabokov ou encore Lolita. En littérature le dix-neuvième nous a offert un beau lot d'ingénues : souvent des personnages secondaires d'ailleurs tant dans les romans de Flaubert ou de Balzac.

L'ingénu est une espèce bien représentée aussi : loin de Voltaire et de ses Candide et Ingénu au 19eme on trouve quantité de jeunes hommes naïfs. Puisque l'ingénu homme n'a pas cette dimension sexuelle (il est la proie de la sexualité justement) c'est un personnage souvent franc, et amoureux. Et combien de Frédéric, de Georges (appellé d'ailleurs zizi par Nana dans le roman du même nom), de Félix de Vandoeuvres trouvons-nous chez les réalistes ou les naturalistes.

Il faut bien des proies pour ces cruches d'ingénues.

Posté par gaelleP à 12:01 - I comme illogique - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

    Ni Nana ni Lolita ne sont des ingénues!!!Le modèle serait plutôt Agnès dans Tartufe! ... Et c'est au départ un emploi de théâtre...Mais l'ingénue a plus d'un tour dans son sac!!!

    Posté par orlando, 02 juin 2009 à 07:29

Poster un commentaire